Le leadership est-il la nouvelle tendance en Afrique ?

Le leadership occupe bien des débats.

J’ai réalisé que dans mon entourage un peu tout le monde commençait à s’autoproclamer « leader » ou à faire croire qu’il ou elle possédait cette caractéristique qui est le  » Leadership « . Chose qui m’a intriguée et m’a poussée à non pas me pencher mais à m’incliner sur le sujet. Quelques recherches plus tard, me voilà, pianotant sur ma tablette.

Avec des centres de coaching ou de leadership qui poussent comme des mauvaises herbes, le leadership est très en vogue en ce moment. Il est revendiqué de tout côté, par tout le monde et il est clamé par des gens mêmes qui ignorent ce que c’est.

Petit rappel : Le leadership est le « processus par lequel une personne influence un groupe de personnes pour atteindre un objectif commun. »Peter NORTHOUSE, Leadership – Theory and Practice, Sage).

On voit tout de suite que c’est un processus, et que ce n’est pas quelque chose qui se fait par hasard ou qui survient comme par magie. Deux points majeurs:

  1. Il faut être capable de pouvoir rallier plusieurs personnes, de créer une cohésion et de les amener à se dédier à une cause commune.
  2. Il faut un but qui soit partagé, une confiance à double sens et tout cela doit se faire sur une période limitée. On ne peut pas exercer son leadership à vie, la preuve on meurt tous !

 

  • Pourquoi tout le monde veut être leader ?

     

 

Mot leadership au scrabble

Leadership

Vous me répondrez « soyez à la tête et non à la queue » ! Et je vous répondrais que pour être à la tête il faut aussi avoir la tête bien pleine… Bref !

Cette question trouve sa réponse dans le fait que de plus en plus de personnes recherchent une certaine reconnaissance.  Elles aiment être admirées ou même félicitées quitte à brûler les étapes. Notre monde est devenu très visuel et chacun veut son 1/4 d’heure de gloire. Tout le monde voit en le leadership un tremplin ou comment utiliser les autres pour arriver au sommet. Or, un vrai leader:

“c’est celui qui aide les autres à s’améliorer, il les pousse vers le sommet avec lui. Ce n’est pas quelqu’un qui se sert des autres pour rester tout seul au sommet ».

Cependant, personne ne veut être en retrait. Mais toute personne qui a une fois fait des recherches sur le leadership saura que le véritable leader où le faiseur d’idées n’est pas toujours celui qui est mis en avant. C’est celui-là qui sait rester dans l’ombre et tirer au mieux les ficelles…

 

  • Mais c’est quoi un leader ? 

     

Nelson Mandela, Martin Luther King, Winston Churchill, Margaret Thatcher, des figures  qui incarnent le leadership selon plusieurs.

Ils ont certes eu à utiliser différentes méthodes, pacifiques pour certains et assez dures pour d’autres. Mais les résultats sont pratiquement les mêmes: réussir à communiquer leur vision à d’autres et les amener à œuvrer afin de la réaliser et de changer les choses.
Je ne donnerais pas de définition du mot « leader ».  Nous nous attarderons juste sur quelques leçons de Nelson Mandela (1918-2013) afin de mieux comprendre ce thème.
Un leader doit :

  • Avoir une vision claire, une stratégie et être capable de l’expliquer aux autres. 

 

  • Diriger depuis l’arrière et laisser croire aux autres que ceux sont eux qui contrôlent. 

 

  • Faire preuve de courage et dissimuler sa peur, car un leader à tous les regards fixés sur lui, et il doit inspiré les autres à dépasser leurs propres peurs.

 

  • Faire preuve d’humilité. Il n’est pas ici question de rechercher une quelconque popularité mais de plutôt faire ce qui est nécessaire. Nelson Mandela ne parlait pas de lui et de ses accomplissements mais il mettait en avant les autres et le travail qu’ils abattaient.

 

  • Inspirer les autres et tirer le meilleur de ses collaborateurs. 

 

  • Avoir une volonté d’acier pour inventer le futur, mais pour d’abord transformer le présent.

Et donc ?

Voici résumés quelques traits que tout leader véritable devrait posséder. Il en existe encore plusieurs autres. Mais peu sont ceux qui en possèdent quelques uns et qui affirment être des leaders.
Loin de moi l’idée de juger ou de critiquer. Je ne fais qu’étayer un fait que j’ai eu à constater dans mon exemplaire quotidien et que cette affirmation de Sobel Aziz N’gom vient corroborer :

« Le concept de leadership est à la fois essentiel et dangereux à mon avis. Essentiel dans le sens où il est à la base de toutes actions et de tous changements. Et nous le savons, le changement est essentiel à l’évolution des sociétés et à celle du monde. Mais, il peut être dangereux dans le sens où il est maintenant utilisé pour tout et n’importe quoi. Par exemple, on fait croire à des jeunes en 1re année d’université qu’ils sont des jeunes leaders alors qu’ils n’ont encore rien fait. Le leadership est, pour moi, un état d’esprit, une pratique continue et non un statut. Il doit être au service d’une vision ou d’une conviction. Il doit permettre aux personnes qui le portent de réaliser cette vision en mettant à profit l’ensemble de leurs habilités et atouts afin de transformer, de faire progresser. « 

 

Photo paysage de Nelsson Mandela

Nelson Mandela

        Alors très chers leaders en herbe, vous reconnaissez vous dans certains points ?

Les compétences, les rencontres, la formation, l’expérience et le comportement sont des éléments cruciaux pour ceux qui veulent être des leaders.

Alors prenez (prenons) le temps de la formation, le temps d’apprendre, de faire des erreurs, de tomber, et se relever. C’est ainsi qu’on acquiert les principes fondamentaux et nécessaires du leadership.

Nelson Mandela disait : « Je ne suis pas un Messi, mais un homme ordinaire que des circonstances extraordinaires ont transformé en leader « .

Une autre façon de dire qu’on ne s’impose ou auto proclame pas leader mais on fait ce qu’on a à faire. Ce qu’on doit faire et ce qu’on juge être bien et nécessaire pour les autres.

Mais on le fait sans rien attendre en retour, sans espérer lumières ni projecteurs, sans vouloir des applaudissements. On le fait parce qu’on en a la conviction. Et il reviendra aux circonstances et aux personnes qui adhèreront à cette cause de vous ériger au rang de leader.

                                                           Leadershipment Votre 🙂

 

6 Commentaires

  1. Nelson Mandela disait : « Je ne suis pas un Messi, mais un homme ordinaire que des circonstances extraordinaires ont transformé en leader « merci beaucoup pour de nous avoir édifié j’ai compris qu’on est pas leader qu’on est devant mais quand on pousse les autres devant en vue d’atteindre un objectif qui nous est cher.
    J’ai adoré belle plume

  2. merci stella.De plus en plus la jeunesse se reveil par la prise de conscience.Ainsi chacun cherche à impacter avec sa vision et donner un plus à humanité surtout à l’afrique. »Vive la génération consciente »

  3. L’effet de mode s’accélère avec tous les programmes bidons dits de leadership qui se militent trop souvent à sélectionner ceux qui font plus de bruits. On ne cherche pas à devenir leader, on cherche à résoudre un problème, à inspirer et motiver les autres afin qu’ils se mettent en marche pour changer les choses. Le leadership est un voyage et non une destination. Et bien sûr, c’est la reconnaissance des autres qui nous définit ainsi.
    Bravo pour l’article.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *