Mon avis sur « Au nom de tous les miens » de Martin Gray

Crédit : Moi

Au nom de tous les miens, Martin Gray – Crédit : stellabazar

C’est un heureux concours de circonstances qui m’a permis d’entrer en possession de ce livre de Martin Gray. Je vous explique : un ami venait me remettre un tout autre livre que j’avais gagné lors d’un jeu. Et en voulant le sortir, j’aperçois plusieurs autres livres qui défilent sous mes yeux. Vous me connaissez, impossible de résister, je ne veux même pas essayer. Bref, il me parle du livre, me dit à quel point l’histoire est triste. Je réalise qu’elle se déroule pendant la seconde guerre mondiale (cette époque me fascine), cela me suffit à l’emprunter.

Le résumé

Le jeune Martin, juif polonais se souvient de son enfance calme et heureuse avec sa famille. Les promenades avec son père, la fabrique familiale et le bonheur des siens prendront subitement fin avec la fureur de la seconde guerre mondiale. Très vite, le ghetto de Varsovie se met en place, un quartier est alors dédié aux juifs où ils sont entassés, enfermés et affamés. Martin refuse de subir et apprendra donc très vite à devenir un homme, à flirter avec la mort pour pouvoir vaincre ceux qu’il appelle l’ennemi, les Allemands

Il aura vécu le pire, assisté à la déportation de sa famille avec impuissance. Des chambres à gaz de Treblinka où il aura transporté des centaines de corps ensanglantés, les siens, dans une fossé géante, il apprendra à s’accrocher à la vie avec son dernier souffle.

Mon avis

C’est un récit poignant, d’une sensibilité et d’une vérité qui vous donnent des frissons. En même temps c’est le propre des histoires vraies, qui ont douloureusement marqué leurs auteurs. J’ai surtout aimé les descriptions du quartier, rue Mila, son quartier. L’atmosphère et la détresse des juifs polonais sont décrites de manière à nous transporter en Pologne, en 1940.

Au milieu de tout cet enfer vécu, il aura su pardonner aux bourreaux, se reconstruire, oser et refaire sa vie. Mais le tragique a refait surface pour lui arracher ce nouveau bonheur obtenu.

On m’avait prévenue et dit que ce livre était d’une tristesse et qu’il me ferait couler des larmes. Mais je n’ai pas pleuré, et au contraire, je l’ai trouvé beau. J’ai aimé lire ce livre, j’ai aimé la force de Martin-Mietek-Micha. Il a changé de noms autant de fois qu’il lui fallait pour s’adapter et continuer le combat au nom des siens.

Un très bon livre que je recommande aux passionnés de lecture, car un peu trop lourd pour ceux qui débutent.

Ma note : 8/10.

Bonne lecture à vous.

Share with your friends !

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *