Bilan 2017, une année d’attraction

 

Je ne veux pas faire un bilan classique où on parle de ce qui a marché et de ce qui a été une catastrophe. Ou encore ces bilans où on prend mille et une résolution qu’on ne tiendra pas.

Alors voici mon bilan, qui n’est pas du tout comptable. Il s’articule autour de quatre points majeurs qui ont changé dans ma vie en 2017.

  • Je me suis engagée humainement 

Abidjan, Côte d’Ivoire

Depuis des années ce désir était en moi et je ne savais absolument pas par où commencer. Je n’avais aucune idée de ce que je devais faire. Pourtant je voulais donner de mon temps et de ma personne afin d’aider les autres. Tout a commencé lorsque j’ai été recruté dans le département Social de mon église. Entre les distributions de nourriture, de vêtements aux nécessiteux et les confections de kits scolaires, j’ai été comblée. Et ça ne s’est plus arrêté, j’ai fait la connaissance de personnes formidables qui avaient ce même désir. Ensemble, nous essayons au quotidien de faire de notre mieux afin d’apporter un petit plus à quelques personnes ( Habiller un Coeur et Racines de l’espoir). Et je sais que ce n’est que le début d’une magnifique aventure.

 

  • J’ai eu une petite sœur

     

Étant la dernière de ma famille, j’avoue que je me sentais assez seule. Je ne sais pas pourquoi, mais je voulais quelqu’un qui me regarderait de la même façon que je regardais mes aînés. Quelqu’un qui compterait sur moi. À un moment, j’ai même demandé à ma mère si elle ne voulait pas faire un autre enfant. Je vous épargne sa réponse.
Mais je l’ai eu ma petite sœur. Les circonstances dans lesquelles elle est entrée dans ma vie, ou peut-être que c’est moi qui suis entrée dans sa vie sont tellement étranges que je m’y perds souvent. Tout ce que je sais, c’est qu’elle a su combler un énorme vide que j’avais. Même si elle est vraiment épuisante souvent, je l’adore.

 

  • J’ai changé de cap et je me suis trouvée

Je n’ai jamais été très douée pour savoir ce que je voulais faire de ma vie, là où j’allais. Mes passions sont tellement nombreuses et différentes que souvent j’ai l’impression d’être plusieurs personnes. Bref, au milieu de tout ce désordre, j’ai senti que j’avais besoin de me recarder. Non, j’avais plutôt besoin de trouver le but de ma vie, de me trouver. Je pense l’avoir fait, à quelques détails prêts, il y’a encore quelques réglages à faire. Mais j’ai attiré ces personnes qui on su me remettre sur la voie, qui ont su me donner une parole, un conseil. Souvent même, il a juste fallu d’une rencontre autour d’un verre pour que je sois éclairée.

Je pense à ce jeune homme qui a une vision décalée de la vie. Mais, il a su me faire comprendre qu’il fallait toujours être excellent dans le domaine qu’on vait choisi, sinon autant arrêter et faire autre chose.

Je pense à ce Monsieur qui m’a dit que tout était une question de volonté, à vous tous. Et à moi aussi, qui me suis trouvée.

À ces personnes qui m’ont appris qu’il ne fallait pas abandonner quelque soit les difficultés, à ces adultes et enfants qui on su toucher mon coeur avec juste un sourire. Merci.

 

  • Je suis plus heureuse

En 2017,  j’ai vraiment soupiré après le bonheur. C’était un peu normal après une année 2016 éprouvante et c’est peu de le dire. J’ai désiré le bonheur et je l’ai obtenu. Toutes ces choses que j’ai attiré à moi, sont celles qui ont contribué à me rendre heureuse. Étrange? Non. Enfin oui. Bref, je suis heureuse et je ne veux pas être ailleurs. J’ai donc trouvé le bonheur et je peux affirmer qu’il est dans les choses simples, les plus petites. Chaque jour qui passe me prouve que notre destinée nous appartient. Et que c’est à nous de la prendre en mains.

J’ai attiré plein d’autres choses et je ne pourrais pas toutes les mentionner ici soit parce que j’ai la flemme ou soit parce que c’est trop personnel. Je ne saurais terminer sans parler de Fall in Mode. En effet, la mode m’a toujours intéressée et l’un de mes rêves était d’être d’être rédactrice d’un magazine de mode. ( Je sais j’ai beaucoup de rêves) et bingo j’ai pu rejoindre cette magnifique équipe.

Je me dis au final que la vie qu’on veut, tout ce qu’on souhaite n’est qu’à une ou plusieurs pensées de nous. Quand je pense à tout ce que je veux encore attirer, j’ai hâte que 2018 commenc.

J’espère que vous avez tous fait votre bilan ?

Je m’arrêterais là.

Que Dieu nous bénisse.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *