Everything, Everything, le film

,

Everything, Everything

Le film que tout le monde attendait. Il faut dire que la bande annonce a été Bien faite et faisait rêver. L’histoire est nouvelle en ce que l’héroïne (Maddie) ne peut quasiment pas mettre les pieds dehors. Elle souffre d’une maladie et a passé toute sa vie dans sa maison avec sa mère, son infirmière et sa fille. Elle tombe ensuite amoureuse d’Olly pour qui elle va tout risquer.

Après de courtes publicités Le film commence.

Je guette la première phrase du film, pour moi c’est vraiment important. “Ça c’est mon endroit préféré de la maison”. J’aime bien et je me dis que le film promet. Pour moi, le contexte est très vite posé, l’entrée en matière est rapide. Le héros apparaît tout aussi vite et on ne prend pas le temps de mieux connaître notre héroïne, pas assez de temps passé seuls avec elle. Elle rencontre le garçon et tout de suite c’est l’amour (c’est vraiment du cinéma lol) . En parlant du garçon, on ne sait pratiquement rien de lui à part qu’il s’habille souvent en noir. J’ai déploré l’absence d’un focus de lui et de sa famille.

 

Parlons de cette maison « immunisée » tous ceux qui y entrent la mère, Carla et sa famille doivent passer par le sas hermétique, changer de chaussures et se laver les mains. Mais entre nous est-ce suffisant pour qu’aucune bactérie n’y pénètre? Je me suis demandée s’il n’y avait pas de bactéries dans leurs cheveux ou dans les sacs qui traînaient un peu partout.

 

Ils tombent trop vite amoureux à mon avis. Et pour être honnête je n’y ai pas cru au film. Tout simplement je n’ai pas pu m’y projeter. C’était trop irréel et féerique. Peut-être que les acteurs n’ont pas su nous transmettre cette émotion, peut-être que c’est moi qui réfléchit trop.

 

Donc je disais que tout au long du film, je n’ai rien trouvé de spectaculaire.

La première fois qu’elle met les pieds dehors aurait dû être quelque chose de vraiment magique. Et je n’ai absolument pas compris pourquoi elle est sortie lorsque Olly se faisait taper par son père. L’amour me direz-vous mais c’était surjoué et totalement pas nécessaire. Par contre lorsqu’elle est ressortie pour ensuite s’enfuir à Hawaï là on a Bien senti des émotions. Cependant, le voyage à Hawaï est ce que j’ai préféré, beau cadre, paysage magnifique. Même si on se demande toujours comment quelqu’un qui ne sait pas nager peut sauter d’une falaise.
Je me suis cinématographiquement ennuyée tout le long du film et je n’attendais que le dénouement. Je me disais: il faut qu’il me surprenne et la seule chose qui aurait pu me faire dire que ce film n’était pas trop mal était que Maddie meurt. Oui je m’attendais à ce qu’elle meurt.

J’ai alors eu le souffle coupé quand elle a reçu l’appel du Docteur, j’avais déjà compris qu’elle n’avait jamais été malade (excusez moi j’ai regardé trop de films dans ma vie). Certainement la partie la plus intéressante du film. En même temps on aurait dû deviner cela vu qu’il est logiquement impossible que quelqu’un ayant cette maladie puisse pointer le nez dehors et faire toutes ces activités. Mais on a pensé que les réalisateurs voulait nous vendre l’idée du miracle et du happy ending. C’est la qu’ils nous ont bien eu. Moi, franchement mon film s’est arrêté à cette partie. J’ai été conquise par ce dénouement.

Maintenant pour ce qui est de la fin, c’est une fin classique. Sa mère explique les raisons de son mensonge, elle finira par lui pardonner, elle va profiter de sa vie et elle retrouve Olly à New York. Fin.
Note : 6,5/10 (même si personne ne me l’a demandée)

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *