Mes lectures du mois d'août

Mes lectures du mois d'août

Mes lectures d’août sont terminées. C’est un autre mois qui a vu défiler les livres que j’ai lus. Cinq, au total. On les découvre ?

Le retour de l’enfant soldat, de François d’Assise N’dah

Le retour de l'enfant soldat, &ère lecture
Le retour de l’enfant soldat

Zango, un ex enfant soldat revient dans son village à la fin de la guerre. Mais les tensions et les plaies sont encore vives. Il a été enrôlé, drogué et forcé à piller son village, à tuer et à violer des femmes qu’il côtoyait auparavant. Son retour est donc vu comme une insulte. Et mis à part sa mère et un ami, tout le monde veut le voir mort. Zango va essuyer les rejets, les insultes et même une tentative de meurtre. Il va devoir se battre de toutes ses forces pour se faire pardonner et pouvoir réintégrer sa communauté.

L’auteur soulève avec brio et de façon ludique un problème crucial, celui des enfants soldats. En effet, en plus de briser leur enfance en les faisant participer à des conflits qui ne les concernent ni de près, ni de loin, ils posent la question de leur réinsertion ? Et comment doit se faire le partage des responsabilités dans ces cas de figure ? C’est un livre qui conscientise et éduque. Il faut encourager ce type de lectures dans nos établissement scolaires.

Penser comme un millionaire, de Dean Graziosi

Penser comme un millionaire de Dean Graziosi

C’est la deuxième lecture que je fais de ce livre en cette année 2020. Pour cause, c’est le livre au programme du mois d’août au sein de mon club de lecture et je devais absolument le relire ! J’avoue que cette relecture était moins excitante et passionnante que la première. Cependant, j’ai encore pu tirer de précieux conseils de ce livre. Pour plus de détails, j’en ai déjà parlé ici.

Dieu n’est pas loin, de Billy Graham

Dieu n'est pas loin, livre de Billy Graham

J’ai toujours un coup de cœur parmi mes lectures mensuelles. Et pour le mois d’août, c’est sans aucun doute celui-ci. Mon surligneur a badigeonné de jaune, trois quarts des pages.

C’est un livre qui nous invite à nous réconcilier avec Dieu. Mais pas que. Dans ce livre, on découvre les pensées de plusieurs personnes et savants, on lit le ressenti des jeunes qui sont en colère, révoltés et qui ont l’impression de tourner en rond. Même si le livre se situe dans les années 90, ce mal être est aussi propre à cette époque où nous vivons.

L’auteur nous fait découvrir l’ultime réponse à tous nos questionnements et doutes. Il nous prouve aussi que Dieu n’est pas si loin que nous le pensons. Il suffit juste d’un mot, d’une phrase ou d’une prière pour sentir sa présence.

Le vieil homme et la mer, d’Ernest Hemmingway

Le vieil homme et la mer

Santiago est un vieux pêcheur. Après une carrière et des prises formidables, le vent semble avoir tourné. Il se retrouve à pêcher tout seul, car les parents du garçon qui l’aide préfèrent que celui-ci se trouve un autre bateau bien plus chanceux.

Mais le vieux ne désespère pas pour autant. Il décide de partir assez loin afin de prouver qu’il est encore dans la course. En effet, il aura gain de cause. Mais le poisson qu’il s’apprête à prendre est énorme. Ainsi débute une lutte de plusieurs jours entre les deux êtres.

J’avoue que j’ai eu un peu de mal à lire ce livre. Mais les dernières pages sont fascinantes et nous font mieux comprendre cette histoire. C’est un classique à lire… Juste une fois !

Dévotionnel 8, de Mohammed Sanogo

Dévotionnel 8

A chaque fois qu’on traverse un désert ou une période où tout semble sombre et aller de mal en pis, il est important de se souvenir qu’un trésor inestimable se trouve dans cette situation. Le numéro 8 de cette série de « dévotionnels » vient nous apprendre à traiter la frustration qui a pour trésor la fortification de notre foi. On y apprend aussi comment, à travers des épreuves qui durent un peu trop, on peut activer une alliance de bénédiction forte avec Dieu.

C’est toujours un plaisir de résumer mes lectures et de les partager avec vous. On se retrouve le mois prochain ? 🙂

Partagez

Auteur·e

stellabazar

Commentaires