Es-tu prêt à mourir ?

Es-tu prêt à mourir ?

Je ne sais pas si plusieurs personnes auront le courage ou tout simplement la curiosité de cliquer à la vue de ce titre. Car oui, il faut du courage pour commence à penser à sa propre mort, ou être un peu suicidaire. Rires.

La mort nous fait peur, elle nous effraie, pourtant elle est là. Rodant , faisant mine de s’éloigner, de disparaître, pour mieux frapper au moment le moins opportun pour nous. Elle arrive toujours à nous surprendre. Peut-être pas, l’effet de surprise doit être ailleurs. Je pense que la vie nous obnubile tellement.

Nous prenons tellement d’elle et vivons comme si elle nous appartenait que nous oublions que la mort est sûre et certaine. C’est cela, nous finissons par nous croire invincible ou qu’elle n’arrive qu’aux autres. Souvent, nous nous doutons bien que nous allons tous finir par mourir, mais on pense que ça sera bien plus tard, dans une soixantaine d’années, lorsque nos cheveux seront gris. Et c’est là notre erreur, c’est là que la mort a un sacré coup d’avance. Elle rigole à notre nez, elle se joue de nous, parce que nous sous estimons son caractère furtif et imprévisible.

Alors commençons déjà par comprendre que nous pouvons mourir à tout moment, là tout de suite, demain, dans cinq ans, et vivons en fonction de cette réalité. C’est déjà une façon de se tenir prêt.

Je me suis donc posée trois questions quand j’ai tenté de répondre à la question « es-tu prêt à mourir ? »

Notre vie est-elle satisfaisante ?

Quel est ton bilan là maintenant ? Honnêtement, es-tu satisfait de la façon dont tu as vécu, dont tu vis ? As-tu été utile ? As-tu fait quelque chose d’important ou de précieux pour les autres ? Est-ce que ce travail pour lequel tu t’es levé chaque matin a, au final servi à améliorer ou à apporter du bien à ne serait-ce qu’une personne ? As-tu été à ton maximum ? Est-ce que tu as fait de ton mieux chaque jour, encore et encore ? As-tu su profiter de ce cadeau inestimable qui t’a été offert : tes jours sur terre ?

Pourrions-nous rendre compte de notre passage sur terre ?

Des tulipes roses
Des tulipes roses

Oh non, tu n’es pas ici par hasard. Tu n’es juste pas là pour travailler, sortir chaque week-end, avoir des enfants et mourir. Non il y’a bien plus que ça. Tu as été crée pour une mission, pour accomplir quelque chose. Peut-être que tu ne le sais pas, mais ton Créateur s’attend à ce que tu lui rendes compte lorsqu’il te rappellera à Lui. Tu as un cahier de charges, c’est à toi de le trouver et de le remplir.

Qu’est-ce que tu auras apporté de plus à ce monde de par ta présence ? Ce que tu aurais dû faire que tu n’as pas fait. Ce que tu dois faire que tu ne fais pas. Ces choses-là résonneront dans ta tête, peut-être résonnent elles déjà. Si c’est le cas, je t’en supplie, commence à les faire, et commence à travailler pour qu’elles puissent s’accomplir car elles ne sont pas là par hasard.

Si tu n’as absolument aucune idée de ce dont je parle, fais une introspection. Regarde au fond de toi et pense à toutes ces choses qui font battre ton cœur, penses à ces choses qui te font réaliser que tu es en vie lorsque tu les fais et poursuis les.

Mourir et après ?

La solitude quand vient l'heure de mourir
Tunnel lumineux

Tu es maintenant mort. Où-te trouves-tu ? Prends quelques secondes pour répondre à cette question. Dans le néant ? Plutôt dans le vide total ? Peut-être au paradis ou en enfer ? Réincarné ? Ou tu ne sais absolument pas là où tu seras ?

Je veux qu’on réfléchisse à cette question. Mourir et après ? Je veux réellement qu’on se demande ce que sera notre après. Prenons aussi qu’on prenne les bonnes décisions maintenant, pendant qu’il est encore temps.

Je veux qu’on vive notre vie de façon à ce qu’elle compte et qu’elle serve aux autres. Je veux qu’à la fin, nous puissions tous être satisfaits. Finalement, nous devons avoir le cœur sûr et léger d’avoir accompli notre mission sur terre. Mais surtout de notre destination finale, sans regrets, aucun.



Partagez

Auteur·e

stellabazar

Commentaires

Mawulolo
Répondre

On dit souvent "tout le monde veut aller au paradis mais personne ne veut mourir".
Parler de la mort fait peur à plus d'eux et lorsque tu oses parler de testament à ton père, tu peux être convoqué en réunion familiale pour expliquer si tu souhaiterais sa mort...
Merci Stella pour tes pensées partagées